Le Baromètre Entreprise et Société Viavoice – HEC Paris – SnO – France Info

Une large majorité (61 %) des cadres « heureux » de reprendre le travail

L’été touche à sa fin, et la reprise s’amorce pour une grande partie des actifs.

Reprise d’un rythme, d’habitudes du quotidien, de missions professionnelles, « la rentrée » va pourtant au-delà d’un simple « recommencement » pour de nombreux cadres. En effet, s’ils sont 40 % à évoquer « une reprise des tâches comme à l’accoutumée », ils sont également 37 % à se réjouir des retrouvailles avec leurs collègues et leurs équipes, et 28 % à citer « le moment d’un nouveau souffle ». Une période plutôt stimulante, donc, et appréciée par 61 % d’entre eux.

Il faut dire que si pour une majorité des cadres, les vacances estivales leur ontd’abord permis de se reposer ou de se retrouver en famille, ils sont également nombreux à avoir profité de l’été pour penser à la suite de leur parcours professionnel (41 %) ou simplement à leur travail actuel (37 %).

Preuve que les préoccupations professionnnelles restent prégnantes durant les congés, et que ceux-ci peuvent même constituer un « temps professionnel » en soi, permettant de prendre le recul nécessaire sur son travail et ses missions.

Une actualité estivale qui a mis à jour l’importance croissante des enjeux environnementaux et sociaux

Parmi ces préoccupations, les enjeux environnementaux et sociaux sont loind’avoir été oubliés pendant l’été. Au contraire, après une actualité estivale marquée par une canicule inédite en France et plus généralement dans toutl’hémisphère nord, de nouvelles révélations sur la dangerosité du glyphosate (condamnation de Monsanto aux Etas-Unis) et les enjeux économiques et sociaux (croissance ralentie, protectionnisme, plan pauvreté…), la responsabilité des entreprises (RSE) pour faire face à ces enjeux de société n’a jamais été autant mise en avant avec 71 % des cadres pour lesquels « la RSE doit être perçue comme une opportunité économique », en hausse de 16 points depuis mai.

Dans le détail, on remarque d’ailleurs une attente de plus en plus forte pour une meilleure prise en compte de l’empreinte environnementale et sociale des entreprises (voir page 5). À quelques semaines de l’examen du projet de loi Pacte au Parlement (devant reconnaître dans la loi cette responsabilité sociétale des entreprises), on pourrait difficilement imaginer un contexte plus porteur.

Retrouvez la totalité de l’article ici >