3ème édition (Partie I) de l’Observatoire de l’intérêt général Viavoice-Klésia

62 % des Français estiment que les entreprises ont un rôle à jouer en matière d’intérêt général

Notre étude est mentionnée dans l’article de Garance Chardot sur Europe 1 /Le JDD : Le bien-être collectif, nouvel enjeu pour les entreprises :

Dans les années à venir, les entreprises vont-elles changer de visage? Plus humaines, plus citoyennes, c’est en tout cas le désir d’une population qui subit des mutations fortes et s’avoue régulièrement lassée par la financiarisation de l’économie. Ainsi, selon une  réalisée auprès de 1.000 personnes, 74% estiment que l’intérêt général n’est pas suffisamment pris en compte dans la société actuelle. Regrettable, car plus de sept Français sur dix souhaiteraient s’impliquer en faveur des autres. La quête de sens nourrit l’envie de se tourner davantage vers les autres et notamment les plus en difficulté. Cette montée de l’individualisme tant décriée ne s’affirme pas comme une réalité si intangible… Le manque d’investissement de l’État est pointé mais, aussi et surtout, celui des entreprises. Pour 51% des sondés, la prise en compte de l’intérêt général reste au stade de la bonne intention et ne se traduit pas concrètement dans la vie des sociétés. Ils sont même 37% à estimer qu’elle est parfois une façade utilisée pour redorer leur image. Il est vrai que les politiques de responsabilité sociétale des entreprises manquent parfois d’ambition.

lire la suite…

Retrouver l’intégralité de la 1ère partie de cette étude