Les relations humaines au travail

 
 

Ainsi le sondage Viavoice pour Voisins solidaires sur les relations au travail dresse un tableau plutôt pessimiste des relations en entreprise, avec près des ¾ des actifs (74 %) qui considèrent que celles-ci se sont dégradées ces dernières années, et 89 % d’entre eux qui estiment qu’il est « urgent » de les améliorer.

Plusieurs facteurs liés à la crise économique et financière pourraient expliquer cet état de fait :
• un sentiment de précarité au travail croissant, qui pourrait favoriser le repli sur soi ; • une pression de plus en plus forte en matière d’objectifs (notamment financiers) ; • enfin une baisse de l’optimisme général au sein des entreprises comme de la société, même si paradoxalement 58 % des actifs se déclarent heureux au travail.

Pour autant, cette situation paraît surmontable par une prise en main de ces difficultés par les salariés eux-mêmes. Ces derniers avancent d’ailleurs qu’avec la direction de leur entreprise (74 %) et leurs responsables hiérarchiques directs (76 %), ce sont eux-mêmes et leurs collègues qui sont les plus à mêmes de changer cet état de fait (71 %), loin devant les responsables RH (45 %) ou les syndicats (28 %).

Enfin, pour une majorité d’actifs (51 %), qualité de vie des salariés et performance des entreprise ne sont nullement en opposition mais bien liés : améliorer la performance passe donc par une amélioration du bien-être des salariés, et inversement. Une opinion que partagent notamment les plus jeunes (58 % des 18-34 ans).

Télécharger en pdf le Sondage Viavoice pour Voisins Solidaires – Septembre 2013