Nos partenaires  partenaires
Perception des cadres
Perception des dirigeants d'entreprises

Indicateurs nationaux (source insee)
Intentions de dépenses
Opportunités professionnelles
 vert    14 %    + 2
Confiance croissance économique
 neutre     10 %     =
Confiance des dirigeants pour l'économie française
 rouge   17 %     - 2
Croissance trimestrielle
 rouge     0,3 %     -  0,4
Perception de l'évolution du pouvoir d'achat dans les trois prochains mois
 rouge  va diminuer : 65 %     + 6
Motivation des collaborateurs
 vert    37 %     + 1
Confiance pour l'emploi
 neutre     8 %     =
Confiance des dirigeants pour leur entreprise
 rouge   63 %     - 2
Chômage France métropolitaine
 rouge     10,4 %    + 0,3
Intentions d'achat automobile
dans les trois prochains mois
 vert     9 %     + 1
  • wcie

    La “Marque France“
    Sous la « dépression française » :
    un sentiment de banalisation française et des voies nouvelles

    Comment comprendre le « mal économique français » ? Depuis quatre ans, l’agence de communication W&Cie (Denis Gancel) et le cabinet d’études Viavoice travaillent sur l’idée de « marque France », devant permettre de retrouver un état d’esprit collectif plus positif, et ...

    Voir l'étude
  • reputation vgn

    Palmarès Publics Réputation 2013
    Sur fond de crise financière et de scandales agro-alimentaires, une confiance envers les entreprises globalement en baisse

    La première vague du baromètre, réalisée il y a deux ans, entrait dans un contexte spécifique de crise financière qui exercé un impact important sur la réputation et le lien de confiance existant entre les publics et les institutions bancaires,  ...

    Voir l'étude
  • publicis

    L’Observatoire du rôle des entreprises dans la vie des Français
    L’Entreprise dans la Vie

    Pour les Français, les entreprises et surtout les plus grandes d’entre elles sont aujourd’hui mieux placées que les pouvoirs publics pour répondre à beaucoup de questions essentielles qui se posent à la société française. Mais elles ne se montrent pas suffisamment concernées par les sujets qui les préoccupent....

    Voir l'étude
acturubriquetoussondages

lundi, 03 juin 2013

Après deux mois de baisse consécutive au printemps, le moral des cadres repart légèrement à la hausse en cette fin de premier semestre 2013, notamment en raison d’une amélioration des perspectives pressenties en matière d’emploi. L’indice, à -50, gagne ainsi 3 points en un mois.

Si cette amélioration des perspectives reste mineure, elle n’en est pas moins significative et bienvenue dans un contexte peu porteur, notamment après l’annonce de la baisse de 0,2 % du PIB au premier trimestre, marquant l’entrée en récession de l’économie française.

HEC_petitFigaro_petit  FranceInter_petit

vendredi, 31 mai 2013

projet des françaisdeux Français sur trois s’attendent à une baisse de leur pouvoir d’achat.

Après que l’Insee a quantifié une baisse de 0,9 % du pouvoir d’achat moyen des ménages en 2012, le pessimisme est à son comble pour les mois qui viennent : deux personnes sur trois (65 %), record absolu depuis la création de ce baromètre à l’automne 2010, anticipent une diminution de leur pouvoir d’achat...

PF

mardi, 14 mai 2013

...les dirigeants d’entreprise anticipent une reprise économique en 2014-2015

La conjoncture continue de se dégrader en ce deuxième trimestre 2013, et les mauvaises nouvelles s’accumulent : risque de récession, hausse continue du chômage, baisse significative de la consommation des ménages… Dans un tel contexte, les perspectives des dirigeants d’entreprise pour l’économie française demeurent très pessimistes, tandis que leurs inquiétudes sur l’activité de leur propre entreprise s’accentuent.

cciFrance radioFrance LesEchos ptit

jeudi, 25 avril 2013

projet des françaisla question de la justice sociale prépondérante.

À l’heure où les ménages reçoivent leur avis de déclaration pour l'impôt sur le revenu, et alors que le gouvernement a annoncé de nouvelles mesures fiscales – sans les préciser – pour tenir les objectifs de réduction des déficits, les perspectives des Français en matière de pouvoir d’achat se dégradent fortement en ce mois d’avril...

PF

vendredi, 05 avril 2013

wcie

un sentiment de banalisation française et des voies nouvelles
Comment comprendre le « mal économique français » ? Depuis quatre ans, l’agence de communication W&Cie (Denis Gancel) et le cabinet d’études Viavoice travaillent sur l’idée de « marque France », devant permettre de retrouver un état d’esprit collectif plus positif, et d’utiliser les atouts d’image de la France comme leviers commerciaux au service des entreprises. Ces travaux ont toujours conduit au constat des difficultés françaises à penser l’avenir ou à vouloir le construire, à la mise en évidence d’un manque collectif d’enthousiasme ou d’esprit de conquête. ...

 metier

Viavoice se singularise
par la réalisation de synergies
«études et conseil» :

les études et sondages réalisés sont destinés à étayer la partie conseil, qui gagne ainsi en rationalité et en efficacité.

Concrètement Viavoice répond aux attentes des décideurs sur quatre registres :

Spotlight Image Spotlight Image Spotlight Image HP-Marktg3
 
ViavoiceDiversity
Faire de la diversité une solution plutôt qu’un problème.
en savoir plus

partenaires2

publication

Livre01

François Miquet-Marty, Les oubliés de la démocratie, Michalon, 2011.

Pour choisir notre avenir nous sommes tous appelés aux urnes.
Et pourtant pensons-nous avoir encore un lien avec cette démocratie? Combien, dans la France d'aujourd'hui, se sentent en réalité ignorés, laissés pour compte? Combien estiment que leurs voix ne sont plus entendues?


Pour mener l'enquête, François Miquet-Marty a rencontré des Français de tous horizons. A Paris, en Touraine, à Toulouse ou ailleurs. Étudiants, ouvriers, retraités ou autres. Tous ont parlé de leur quotidien et de ce qui, à leurs yeux, peut en améliorer le cours. On ne le peut pas. Cette investigation sans concession dresse un portrait inquiétant de notre société. Une société clivée et sourde à elle-même.

Enrichie par des entretiens avec des dirigeants politiques, cette exploration propose également des scénarios pour l'avenir de la démocratie. Afin de mieux imaginer le sens d'une action collective en faveur de nos vies. 

 

MaiLamLivreMai Lam Nguyen Conan, Le marché de l'éthique. Un modèle d'intégration ? Michalon, 2011.

La France, au nom des valeurs républicaines, se retient de parler du marché de l’ethnique. Pourtant, en pleine crise économique, la diversité ethnique est apparue comme une voie de salut pour les industries françaises.

C’est à Jérusalem que Mai Lam Nguyen-Conan a découvert cette pratique qui consiste à développer des offres spécifiquement dédiées à des groupes identifiés, comme le téléphone mobile casher. En France, ce sont les rayons halal qui apparaissent dans les supermarchés. Comment interpréter cette nouvelle offre ? Est-elle un moyen d’intégration ou au contraire une ségrégation ?

Spécialiste du marketing, l’auteur analyse les manifestations de ce « marché de l’ethnique ». Elle a enquêté auprès de nombreux acteurs du secteur (annonceurs, consultants, associations, publicitaires, distributeurs, consommateurs…) et a confronté ses recherches aux travaux des experts, historiens et sociologues. Elle propose, sans tabous, une lecture du marketing ethnique comme un véritable échange permettant l’intégration et la reconnaissance des minorités visibles en France.  
 

 

>> Autres publications

 

adressementionLeg

 metier

HEC_petit
L’avenir économique est inscrit dans l'état d'esprit du présent.

Animées par cette conviction, les équipes d’HEC et de Viavoice analysent depuis près de dix ans le « moral des cadres », c’est-à-dire la part d’enthousiasme, de volonté, d’envie d’agir et d’oser qui prévaut parmi celles et ceux qui sont aux avant-postes de l’économie, et qui ont pour mission d’en impulser ou d’en accompagner le dynamisme. En partenariat avec Le Figaro et France Inter, ce suivi alimente un observatoire mensuel : le « Baro éco ».

HEC est également partenaire de l’opération « marque France » : depuis plus de trois ans, l’agence W&Cie, présidée par Denis Gancel, et Viavoice travaillent sur cette idée visant à promouvoir le talent des entreprises françaises à l’international. Un baromètre annuel en est l’illustration.

Ici et là l’ambition est la même : considérer que l’économie est aussi une affaire de société, et que tous les leviers d’optimisme sont à identifier et mobiliser.

acturubriquetoutestribunes

Flashback


Si les sondages d’opinion avaient existé il y a un siècle, qu’auraient répondu les cadres à cette même question ? Imaginez - vous en 1913 , parcourant ces mêmes colonnes du Figaro à la recherche des dernières informations en cette fin de Belle Epoque.

Qui sont alors vos Leclerc, vos Afflelou, vos Niel ? Difficile de le dire, tant notre époque est différente, tout en personnalis ation, en mondialisation, en médiatisation. Gageons toutefois qu’un jeune chef d’ent reprise fa it sûrement déjà parler de lui, mais pour bien d’autres raisons.

Issu des rangs d’HEC – comme d’ailleurs le Président mexicain Francisco Madero qui vient de se faire assassiner cette année - là – il a m onté une petite affaire florissante dans le d omaine de l’automobile. Son énergie et sa passion le conduisent aux quatre coins du monde et les plus grands industriels s’intéressent à lui.

Il n’en est pas sûr, mais dans quelques semaines il va marquer son temps en réalisant un des plus grands exploits de l’histoire de l’aviation : une traversée de la Méditerranée dont on célébrera encore l es prouesse s cent ans plus tard. Il le sait encore moins, mais son nom restera à jamais gravé dans la postérité dans un domaine qu’il n’a jamais exercé. Son nom ? Roland Garros...

Bernard Ramanantsoa ,
Directeur Général d’HEC Paris .

opiniologie

Trop souvent, l’étude de l’opinion est réduite à des méthodes. À des techniques d’enquête. Quantitatives ou qualitatives. En face-à-face, par téléphone ou en ligne. Et les métiers qui y recourent sont définis par ces techniques : « sondeurs » (pour les sondages quantitatifs), « qualitativistes » (entretiens individuels ou réunions de groupe). Bien évidemment la maîtrise de ces outils est indispensable.

Mais notre conviction consiste à penser que les méthodes ne définissent pas un métier. Plus encore, qu’elles ne constituent que des moyens, et que leur choix doit être subordonné aux interrogations qui se posent, aux enjeux qui s’imposent, aux finalités qui prévalent.

Mieux comprendre l’opinion, tel est notre métier. Ce qui le définit est son objet : l’opinion publique. Il est parent de sciences humaines dont il s’inspire : sociologie, ethnologie, anthropologie, psychologie, histoire, sciences politiques. Mais il est une démarche, une discipline à part entière car son objet est spécifique.

C’est la raison pour laquelle nous proposons de parler d’« opiniologie® ». L’« opiniologie® » est l’étude de l’opinion. Elle mobilise pour cela une palette d’outils.

Jean Stoetzel, l’un des pères des études de l’opinion en France, parlait de « psychologies collectives ». Mais l’opinion n’est pas réductible à des psychologies. Elle véhicule aussi des idées, des convictions, des concepts, des arguments, des préjugés…

Saisir cette opinion, en identifier les orientations et les ressorts, telle est la mission de l’« opiniologie® ». Ce n’est pas uniquement une affaire de techniques. Mais c’est une affaire d’autant plus ambitieuse et exigeante. L’opiniologie® est une exploration. Les méthodes en sont les bras armés.