LCP
30.10.15

François Miquet-Marty était un des invités sur l'émission 'Ça Vous Regarde', le 30 octobre, sur LCP. À voir en Replay ici

Que faire face à l’afflux de réfugiés en Europe ? Cette question embarrasse le continent depuis plusieurs mois désormais. Le chaos syrien et l’horreur de la guerre provoque le départ de centaines de milliers de familles qui se retrouvent pour la plupart, lorsqu’ils sont parvenus à traverser la mer méditerranée, à l’est de l’Europe avec souvent un même objectif : rejoindre l’Allemagne, la Suède ou l’Angleterre. Sur la route de la Grande-Bretagne : la France et Calais. La ville du Nord doit accueillir aujourd’hui des milliers de personnes, entassées dans la « jungle », qui espèrent passer, par n’importe quel moyen, de l’autre côté de la Manche. Ils seraient 6000 à y survivre, dans des conditions sanitaires « inhumaines » selon l’ONG Médecins du Monde.

Les Français eux, ne semblent pas favorables à un accueil massif des réfugiés. Selon une enquête menée par l’Ifop et publiée dans le Monde daté d’hier, ils sont seulement 54% à considérer que « c’est le devoir de notre pays que d’accueillir des migrants qui fuient la guerre et la misère ». Ils sont 79% en Allemagne. Pourtant, la France semble n’être qu’un lieu de passage vers d’autres pays, plus attrayants sur le plan économique. Comment expliquer la réticence des Français à accueillir les réfugiés ? Que faire pour améliorer la situation à Calais ? Pourquoi les pays européens ne parviennent pas à s’entendre sur une politique commune ?