Liberation
11.12.15

Tribune publiée par François Miquet-Marty, dans Libération. À lire dans l'édition du 11 Décembre 2015.

TribuneFMM2Le vote FN, ou l'élaboration d'une contre-société

Entre ces deux tours des régionales, une forme d'évidence semble s'imposer. Le FN serait le fruit de la crise économique, de la présence des migrants et de l'actualité des attentats. Son score singulièrement élevé serait nourri par l'inefficacité perçue des dirigeants, et par leur manque de vision pour l'avenir de la France. Géographiquement, il serait favorisé au nord par la désindustrialisation, au sud, par l'immigration.

Tout cela est juste et, pourtant, l'explication n'est pas suffisante. En premier lieu, ces scrutins des 6 et 13 décembre ne sont pas réductibles à des «élections régionales» ; ils sont également un puissant exutoire collectif à la tragédie du 13 Novembre, exprimant des émotions de colère et de haine, ainsi que des aspirations à la sécurité (1). Cet exutoire revêt une signification sans rapport avec les enjeux des régionales, les programmes des candidats et les attributions des régions. Mais cela, non plus, ne suffit pas à comprendre la profondeur du mouvement actuel : cette conjoncture, aussi puissante soit-elle, ne saurait masquer des mouvements de structure. (...) "