AMGVF
 
02/09/2008
 
Quels sont aujourd’hui les nouveaux enjeux des grandes villes ? Qu’apportent ces dernières aux citoyens ? Sont-elles compatibles avec les nouveaux modes de vie, les valeurs des Français et leurs aspirations ?

Pour le savoir, l’institut Viavoice et l’Association des Maires de Grandes Villes de France ont lancé une consultation en juin dernier.

Les résultats sont très éloignés des clichés montrant des villes qui broient les individus. Ils mettent au contraire en perspective une nouvelle harmonie entre citoyens et citadins.

Les grandes villes : symboles de l’harmonie de la société contemporaine

Souvent présentés comme égoïstes et nombrilistes, les Français se montrent ici préoccupés par les thématiques sociétales et non simplement animés par des logiques individuelles. Ainsi, les questionner sur la vie dans les grandes villes aurait encore suscité il y a quelques années des réactions de repli, mettant l’accent sur leur caractère anonyme ou la solitude qu’elles pouvaient générer.

Aujourd’hui, la vie dans les grandes villes est présentée comme plus harmonieuse, empreinte d’enjeux sociétaux et environnementaux. De fait, les principaux enjeux perçus pour les grandes villes dans les années à venir sont l’emploi, le développement économique (68%), le réchauffement climatique (61%) et l’éducation (44%).

Cette logique est encore renforcée lorsque les Français sont interrogés sur ce qui fait particulièrement apprécier la vie dans les grandes villes. En tête : l’accès aux soins (48%).
Ce qui n’exclut en rien leur attachement à des satisfactions plus personnelles telles que le patrimoine, la culture l’architecture (42%), la diversité des commerces (35%) ou les lieux d’échange et de convivialité (22%).

Vivre dans une grande ville n’apparaît plus aujourd’hui incompatible avec tout désir d’épanouissement personnel et d’ouverture à autrui. Présentées par le passé comme des excroissances mal maîtrisées du monde contemporain, les grandes villes sont aujourd’hui les territoires d’une identité collective, composée d’individus soucieux d’être pleinement engagés dans la construction de la société de demain.

Les grandes villes prêtes à relever les défis de la mondialisation

Vivre dans les grandes villes apparaît de plus en plus comme un choix et non comme plus comme une contrainte. L’optimisme concernant la capacité de ces villes à évoluer de concert avec les besoins des citadins se mesure aussi lorsque 52% des Français déclarent que dans les années à venir, les grandes villes offriront des conditions de vie encore mieux adaptées aux besoins de leurs habitants. Ce taux est encore plus élevé auprès des habitants de grandes agglomérations et des moins de 24 ans, alors que les habitants des communes rurales, qui ne côtoient pas ces villes au quotidien, se montrent plus sceptiques.

Cet optimisme se manifeste aussi au travers du fait qu’une majorité de Français (51% vs. 45%) estime que les grandes villes sont prêtes à faire face aux enjeux de la mondialisation.

Le pessimisme légendaire des Français deviendrait-il soluble dans la vie urbaine ?

Arnaud Zegierman

Télécharger en pdf le sondage Viavoice du 02 septembre 2008