HEC ReussirExpressFigaro FranceInter
 
03/11/2008
 
Depuis le lundi 15 septembre, jour de la faillite de Lehman Brothers, le monde est entré dans un cycle anxiogène dont il peine à sortir. Les réactions ont pourtant été multiples : adoption du plan Paulson, adoption du plan européen permettant de soutenir les volumes de liquidités et la solvabilité des banques, perspective du sommet international du 15 novembre en vue d’un nouveau «Bretton Woods».

La nouvelle livraison du baromètre mensuel consacré aux perceptions des cadres en France ne corrige pas la tendance, au contraire : elle révèle l’existence d’une véritable spirale récessive, dont le nouveau record négatif du moral des cadres constitue le symptôme.

Nouveau record à la baisse, motivé par des craintes majeures pour l’emploi

A -42, l’indice synthétique du Moral des cadres atteint un nouveau record négatif, en baisse de 4 points par rapport au mois dernier. Pour mémoire, la décrue est de 20 points par rapport au mois de mai de cette année, et de 43 points par rapport à mai 2007. Conjoncturellement, ces mauvais résultats sont d’autant plus inquiétants qu’ils ont été enregistrés avant l’accumulation de mauvaises nouvelles : nouveau krach boursier le vendredi 24 (CAC40 sous le seuil des 3000 points).

Fondamentalement, la baisse du moral des cadres repose sur un facteur majeur : les anticipations en matière d’emploi ; désormais, 87 % des cadres estiment que le « nombre de chômeurs en France » va augmenter « dans les mois qui viennent », soit un résultat en hausse de 25 points par rapport au mois dernier, et de 60 points par rapport au mois de mai. Pour mémoire, la proportion de cadres inquiets pour l’emploi en France oscillait « seulement » entre 20 % et 25 %, avant l’été.

Ces inquiétudes sur le front de l’emploi sont nourries par deux facteurs :

  • Bien évidemment la dégradation des perspectives de conjoncture pour les mois qui viennent ;
  • Mais également le constat des plans de licenciements ou de mise en «chômage technique », notamment dans le secteur de l’automobile : en France, des réductions d’activité ont notamment été annoncées par Ford, Renault et Peugeot.

En revanche, l’évolution des autres indicateurs s’est stabilisée, alors qu’elle était globalement orientée à la baisse le mois dernier.

En contrepoint, et de façon inattendue, les indices concernant la motivation des collaborateurs sont orientés à la hausse : 55 % des cadres estiment que « de manière générale », leurs « collaborateurs » sont actuellement « motivés ». Toutefois cette évolution n’est pas nécessairement portée par des considérations positives : un surcroît de motivation peut être engendré par une volonté d’implication forte en période de crise, en vue de réduire les risques sur les mois à venir. Cette motivation demeure, quel qu’en soit le ressort, un atout majeur pour les cadres dans la conjoncture actuelle.

Les inquiétudes des cadres du secteur privé pour leur propre entreprise

Pour leur part, les cadres du secteur privé affichent de fortes inquiétude pour leur propre entreprise :

  • Près des trois quarts (73 %) estiment qu’il y « aura moins d’augmentations de salaires et de primes » ;
  • 60 % pensent qu’il y aura « moins de recrutements, voire des licenciements » ;
  • 56 % considèrent que « le chiffre d’affaires va baisser ».

En regard de telles anticipations, révélateurs d’une économie en ralentissement dans une large part des entreprises, le maintien de la motivation des cadres, évoquée précédemment, devient un facteur plus décisif que jamais : face aux difficultés attendues dans leurs propres entreprises, soit les cadres baissent les bras, soit ils cherchent de nouveaux leviers d’action ou des créneaux de redéploiement.
Pour l’instant, c’est cette seconde hypothèse qui prévaut. Il importe, non seulement pour le moral des cadres mais pour l’ensemble de la conjoncture économique française, que cette digue de la motivation ne cède pas face à la crise.

François Miquet-Marty

Télécharger en pdf le sondage Viavoice - HEC - France Inter - Le Figaro - L'Express du 03 novembre 2008