Liberation
10.02.16

CapturaUne candidature unique à gauche jugée indispensable par les Français et les sympathisants de gauche. A un peu plus d'un an de la fin de son mandat et de la prochaine élection présidentielle, François Hollande ne parvient pas à mobiliser puisque les trois quarts (75 %) des Français estiment que sa « victoire » à l’élection présidentielle de 2017 n’est pas « souhaitable », voire même qu'elle n'est pas « possible » pour 70 % d'entre eux. Face au risque d'une gauche absente du second tour, une majorité de Français (53 %) et plus encore de sympathisants de gauche (79 %) estiment par ailleurs qu'une union de la gauche autour d’une candidature commune serait « indispensable pour assurer la présence d’un candidat de gauche au second tour ». Une union passant par une primaire, que les sympathisants de gauche souhaiteraient ouverte à « tous les candidats potentiels à gauche, y compris François Hollande s’il le souhaitait » (74 %) plutôt que circonscrite à la gauche de la gauche.

Cette volonté d'union face à un manque de leadership à gauche répond également à une situation de plus en plus claire à droite : alors que Nicolas Sarkozy ne connaît pas de véritable rebond suite à la sortie de son ouvrage La France pour la vie, Alain Juppé reste de très loin la personnalité politique bénéficiant de la plus forte crédibilité pour exercer la fonction présidentielle.

L’ensemble des résultats figurent ci-joint.