Tuesday, 05 April 2011
Défiance générale, mais confiance envers les stratégies d’entreprise

Description

Défiance générale, mais confiance envers les stratégies d’entreprise

Réalisée dans un contexte international et national particulièrement tendu, cette nouvelle édition du Baromètre des cadres révèle l’actualité d’une singulière ambivalence : les cadres en France apparaissent massivement inquiets pour l’avenir de la France et leur avenir personnel, mais confiants envers les stratégies de leurs entreprises.

Inquiétudes générales des cadres

Alors que le moral des cadres avait connu une nette amélioration au dernier trimestre 2010 (progressant de -46 à -30), la période actuelle consacre une recrudescence du pessimisme : ce même indice s’établit à -39, soit une baisse d’un point par rapport aux données recueillies le mois dernier, et de 9 points par rapport à celles qui avaient été enregistrées le mois précédent. A titre de comparaison, en septembre 2008 au début de la crise, l’indice était établi à -38.

Ces inquiétudes se déploient sur plusieurs registres :

En matière macro-économique :
Concrètement, 57 % des cadres estiment que le « niveau de vie en France » se « dégradera » dans l’année qui vient (score en progression de 4 points par rapport au résultat obtenu le mois dernier, de 10 points par rapport au résultat précédent) ;
En corollaire, 60 % pensent que le « nombre de chômeurs » « augmentera » (respectivement +1 et +9 par rapport aux données antérieures).

En matière micro-économique :
Une nette majorité de cadres (63 %) affirment que leurs « collaborateurs » ne sont « pas motivés » ;
La plupart (76 %) considèrent que leurs opportunités de carrière personnelles sont « faibles » pour les « mois qui viennent ».

Ces résultats très décevants s’expliquent par le caractère particulièrement anxiogène du contexte actuel :

Inquiétudes persistantes concernant la situation au Japon et ses répercussions économiques ;
Déclenchement de l’intervention militaire en Libye ; 
Hausse du cours des matières premières, laquelle s’accentue et concerne de nombreux secteurs : alimentation, énergie, industrie, etc. ; Inquiétudes concernant l’avenir des choix énergétiques (pétrole et nucléaire) ;
Confirmation des fractures démocratiques en France (progression de l’abstention et de l’extrême droite lors des élections cantonales des 20 et 27 mars).

Adhésion aux stratégies d’entreprise

Dans ce contexte d’inquiétudes, les stratégies d’entreprise apparaissent, singulièrement, comme des références importantes

Les deux tiers des cadres du secteur privé (65 %) déclarent être « bien informés » concernant la stratégie de leur entreprise ; 
Une majorité des cadres du secteur privé (55 %) affirment « approuver » la « stratégie » de leur « entreprise » ; et ce score progresse à 67 % auprès des personnes qui donnent une réponse à cette question (le taux élevé de non réponse, 18 %, s’expliquant précisément par le manque d’information éprouvé par une minorité de répondants).

Ces données sont intéressantes à plusieurs titres :

Elles définissent un pôle de référence dans l’univers anxiogène de turbulences et souligné précédemment ;
Elles révèlent la reconnaissance accordée au travail des dirigeants qui affirment et développent une vision pour leur propre entreprise ;
Elles indiquent la part de pertinence des démarches de communication interne engagées ;
Au total elles contreviennent aux discours critiques stigmatisant le « malaise » des cadres français considérés comme trop distants envers leurs directions générales.

Dans un monde anxiogène, la force des entreprises

Ces résultats, inquiétants pour la France et les difficultés de ses dirigeants à reprendre espoir en l’avenir depuis la crise de l’automne 2008, révèlent donc l’importance de ce « ressort de confiance » que constituent, pour les cadres, les stratégies des entreprises. Dans un monde de mutations, la capacité des grandes entreprises et des PME à redéfinir leur vision constitue aujourd’hui, peut-être davantage que la politique pour beaucoup, un chemin d’espoir. Cela assigne une responsabilité d’autant plus grande aux dirigeants d’entreprise.

Télécharger en pdf le sondage baromètre des cadres - Avril 2011Télécharger