viavoice-log300
Mook visuel

Viavoice,

France 2015. 10 idées reçues et débattues.

Le Monde, février 2015.

Où vont la société française, son économie, sa démocratie ? Dix a priori sont ici mis à l'épreuve et des convictions concurrentes leur sont opposées. Un livre dynamique, incisif et décapant qui tourne le dos aux évidences défaitistes. Des points de vue qui n'entendent pas clore le débat, mais au contraire l'ouvrir. Pour penser ensemble la France 2015.

Idée reçue 1. Toutes les opinions se valent (par Bernard Cunéo)  
Idée reçue 2. La confiance, bien sûr, vous savez ce que c'est ! (par Vincent Jullien)  
Idée reçue 3. La proximité, l'évident recours à la crise de confiance généralisée (par Maïder Chango-Beffa)  
Idée reçue 4. Les cadres français sont inquiets pour leur avenir (par Aurélien Preud'homme)  
Idée reçue 5. L'Europe est une vaste bureaucratie qui pénalise les entreprises (par Didac Gutiérrez-Peris)  
Idée reçue 6. Le consommateur est en rébellion contre les marques et le marketing (par Irina Tshelnakova)  
Idée reçue 7. L'économie française souffre d'un défaut de compétitivité (par François Miquet-Marty)  
Idée reçue 8. La société française serait au point mort (par François Miquet-Marty)  
Idée reçue 9. Les 'Seniors' se définissent par leur âge (par Arnaud Zegierman et François Miquet-Marty)  
Idée reçue 10. Les Français ne se soucient plus de l'intérêt général (par Arnaud Zegierman)


livre02

François Miquet-Marty,

Les nouvelles passions françaises.

Michalon, septembre 2013.

Dans le quotidien de nos vies, parle-t-on réellement de « PIB », de « courbes du chômage », de « taux d'endettement » ?
Si l'approche économique de la crise est celle des politiques, des chefs d'entreprises, des journalistes, et sature la sphère médiatique, est-elle véritablement celle des Français dans leur plus grand nombre ?
Pendant un an, François Miquet-Marty a sillonné la France pour recueillir, dans leur intimité, la parole de femmes et d'hommes de tous horizons. 
Loin des discours convenus, ils développent surtout une vision sociétale de la crise, et moins économique. Par delà leurs différences, animés par des passions collectives, ils explorent des voies pour l'avenir.


livre02

Mai Lam Nguyen Conan,

Le marché de l'éthique. Un modèle d'intégration ?

Michalon, 2011.

La France, au nom des valeurs républicaines, se retient de parler du marché de l’ethnique. Pourtant, en pleine crise économique, la diversité ethnique est apparue comme une voie de salut pour les industries françaises.
C’est à Jérusalem que Mai Lam Nguyen-Conan a découvert cette pratique qui consiste à développer des offres spécifiquement dédiées à des groupes identifiés, comme le téléphone mobile casher. En France, ce sont les rayons halal qui apparaissent dans les supermarchés. Comment interpréter cette nouvelle offre ? Est-elle un moyen d’intégration ou au contraire une ségrégation ? 
Spécialiste du marketing, l’auteur analyse les manifestations de ce « marché de l’ethnique ». Elle a enquêté auprès de nombreux acteurs du secteur (annonceurs, consultants, associations, publicitaires, distributeurs, consommateurs…) et a confronté ses recherches aux travaux des experts, historiens et sociologues. Elle propose, sans tabous, une lecture du marketing ethnique comme un véritable échange permettant l’intégration et la reconnaissance des minorités visibles en France.   


livre02

François Miquet-Marty,

Les oubliés de la démocratie

Michalon, 2011.

Pour choisir notre avenir nous sommes tous appelés aux urnes. 
Et pourtant pensons-nous avoir encore un lien avec cette démocratie ? Combien, dans la France d'aujourd'hui, se sentent en réalité ignorés, laissés pour compte ? Combien estiment que leurs voix ne sont plus entendues ?
Pour mener l'enquête, François Miquet-Marty a rencontré des Français de tous horizons. A Paris, en Touraine, à Toulouse ou ailleurs. Étudiants, ouvriers, retraités ou autres. Tous ont parlé de leur quotidien et de ce qui, à leurs yeux, peut en améliorer le cours. On ne le peut pas. Cette investigation sans concession dresse un portrait inquiétant de notre société. Une société clivée et sourde à elle-même.
Enrichie par des entretiens avec des dirigeants politiques, cette exploration propose également des scénarios pour l'avenir de la démocratie. Afin de mieux imaginer le sens d'une action collective en faveur de nos vies. 


livre02

François Miquet-Marty,

La guerre des gauches n’aura pas lieu

Fondation Jean-Jaurès, 2010.

La division de la gauche a été tenue responsable des trois défaites successives à l’élection présidentielle. Elle s’incarnerait dans des enjeux de leaderships, de partis ou de projets, mais également dans la diversité idéologique des « peuples de gauche » et dans la difficulté de leur rapprochement.
A partir d’enquêtes approfondies, François Miquet-Marty développe la thèse selon laquelle les France de gauche seraient de plus en plus conciliables. A ses yeux, l’union de la gauche en vue de 2012 est possible – la guerre idéologique des gauches n’aura pas lieu. 


livre03

François Miquet-Marty dir.

L’idéal et le réel. Enquête sur l’identité de la gauche

Plon – Fondation Jean-Jaurès, 2006.

Espoirs déçus, promesses trahies, difficultés croissantes : après sept alternances consécutives, les Français sont désemparés. Echec du 21 avril 2002, divisions du référendum européen : les sympathisants de gauche sont désorientés. Nous avons voulu comprendre.
Nous avons voulu mettre au jour l'identité, la nouvelle identité, de la gauche.
Nous avons donc mené l'enquête.
Nous avons interrogé les sympathisants de gauche. Sur leurs références idéologiques. Sur le clivage gauche-droite. Sur le jugement à l'égard de la société. Sur la mondialisation. Sur le libéralisme. Sur des mesures très concrètes. Sur leurs priorités.
Les résultats sons souvent étonnants. Ils infirment cette idée reçue selon laquelle il y aurait "deux gauches". Il n'y a pas une gauche "radicale" qui s'oppose à une gauche "réformiste". Il n'y a pas ad vitam aeternam une gauche du "non" qui se défie d'une gauche du "oui". Cette division binaire n'est qu'une paresse intellectuelle, une facilité journalistique - ou une stratégie politique. Mais la réalité est tout autre, et plus complexe encore.
Les sympathisants de gauche sont, individuellement, au coeur d'une tension sans précédent entre un hyper-réalisme et un néo-idéalisme. Les sympathisants de gauche peuvent, collectivement, être regroupés en cinq familles : les "réfractaires", les "sociaux-libéraux", les "anti-autoritaires", les "étatistes", les "radicaux" - cinq familles qui ne recoupent pas les formations politiques traditionnelles.
Les sympathisants de gauche nous en apprennent beaucoup sur la gauche : comprendre leur système de valeurs est une nécessité à la veille des échéances politiques de 2007. Mais ils en disent aussi beaucoup sur la France d'aujourd'hui, sur ses recompositions et sur ses hésitations, sur ses peurs et sur ses espoirs. 


livre04

François Miquet-Marty et André Gattolin dir.,

La France blessée. Une radioscopie politique

Denoël, 2003.

Un an après le coup de tonnerre du 21 avril 2002, la vie politique française semble avoir retrouvé sa sérénité. Et si les apparences étaient trompeuses ?
Certes, la cohabitation a cédé la place à une parfaite synergie entre l'exécutif et le législatif ; la droite paraît enfin se structurer autour de l'Union pour un mouvement populaire. Mais, à l'inverse, le Parti socialiste est encore sous le choc. Quant à l'extrême droite, est-elle vraiment en reflux ? La présence de son leader au second tour de l'élection présidentielle n'était-elle que le résultat d'un accident ? L'abstentionnisme, acteur à part entière de la secousse électorale, est-il durablement jugulé ? Diversifiant les regards, ce livre établit une radioscopie complète de la France d'aujourd'hui. Les auteurs ont cherché à analyser les facteurs propres aux scrutins de 2002. Au-delà, ils s'interrogent sur les réponses apportées depuis par les acteurs de la vie politique et sur leurs limites. Le 21 avril n'a peut-être été que le symptôme d'une pathologie profonde et susceptible de se révéler à nouveau. A l'aide d'enquêtes inédites, La France blessée dresse un tableau précis de l'état de l'opinion et fournit un éclairage contemporain sur les dynamiques à l'œuvre entre la politique et la société. 


livre05

Mai Lam Nguyen Conan,

Français je vous ai tant aimés. L’impossible intégration ?

Michalon, 2012.

À sept ans, Mai Lam Nguyen-Conan est arrivée en France avec sa famille en tant que réfugiée politique. Comme bon nombre de Vietnamiens, elle incarne le modèle d’intégration à la française, « la bonne élève » que l’on distingue, et qui n’oublie pas de remercier la France.
Pour se fondre dans la masse, elle s’est appliquée à raboter toutes les saillances trop ethniques. Mais le débat sur l’identité nationale, l’emploi de l’expression « Français de souche », les dérapages récurrents des politiques ont déclenché en elle un malaise, la renvoyant encore et toujours à sa différence et à ce parcours semé d’obstacles, dont les règles souvent édictées par d’autres sont sans cesse modifiées. Tout est revenu... Tout ce qui était de l’ordre du refoulé... violemment... cette si belle intégration, si réussie, et ce qu’elle masque... Les souvenirs de l’affront au quotidien, la nécessité de paraître ce que l’on n’est pas, l’oubli même de ce que l’on était à peine, la peur d’être rejeté ou montré du doigt, le sourire toujours prêt et ce « pardon, excusez-moi », toujours dégainé, la tête baissée... Pour raconter son histoire, la construction complexe de son identité plurielle, Mai Lam, comme Nathalie Sarraute dans Enfance, s’adresse à un double qu’elle tutoie et qui la rudoie : Ne commence pas à vouloir faire tant de bruit... C’est normal que ce soit à toi de faire des efforts ! Un très beau récit introspectif qui pose la question de « l’impossible intégration », impossible quand le discours emprunte à l’amour ses illusions. Je les ai trop aimés, ces Français, et sûrement mal aimés... Était-ce de l’amour, cette soumission ?