L’Observatoire de la Démocratie édition 2016 : un désir de démocratie plus participative

Parmi les mesures attendues par l’opinion publique ressortent notamment :

– Le non-cumul des mandats, jugé particulièrement prioritaire avec 83 % des Français déclarant être favorables à la loi de 2014 entrant en vigueur lors des prochaines élections législatives ; ils sont même 74 % à souhaiter aller plus loin en « interdisant tout cumul de mandats, quel qu’il soit » ;

– Le recours à des référendums d’initiative populaire, jugé utile à la démocratie par les trois quarts des Français (75 %) mais aussi le recours plus fréquent à de simples consultations, notamment en ligne (71 %) ;  à noter que les premiers thèmes appréciés pour les référendums seraient : l’aménagement du territoire, les politiques sociales, l’éducation et la santé

– Au delà des seules réformes institutionnelles, six Français sur dix (60 %) pensent par ailleurs qu’il serait utile de promouvoir l’engagement politique citoyen « en dehors des partis traditionnels ».

Enfin, les Primaires (pour le moment en tout cas) n’apparaissent pas comme une réponse suffisante au mal démocratique français ou à la fracture civique: pour 59 % de Français, elles «encouragent surtout les oppositions de personnalités » plutôt qu’elles «favorisent le débat d’idées au sein d’une famille politique » (27 %).

Voir l’intégralité de l’étude

Voir la notice technique