Actualités | Santé et interêt général

Observatoire des salariés proches aidants, 2ème édition. Viavoice – OCIRP – ANDRH – ORSE. Octobre 2022

2ème édition de l’Observatoire Viavoice – OCIRP des salariés proches aidants, en partenariat avec l’ANDRH et l’ORSE. Quelques enseignements clés :

 

  • 29 % des salariés aidants sont aujourd’hui désemparés : l’intensité de leur aide est importante mais le soutien par l’entreprise est faible
  • Un temps moyen d’aidance en nette augmentation : 10,5 heures par semaine en moyenne (contre 8,3 en 2021)
  • Un âge moyen d’entrée dans l’aidance mesuré à 36 ans
  • L’urgence du combat contre le déni : 1 salarié aidant sur 2 (53 %) déclare ne pas se sentir concerné par le sujet de l’aidance
  • Un enjeu qui reste tabou dans l’entreprise pour 57 % des Responsables Ressources Humaines mais dont la prise en charge se heurte à la question des coûts pour 81 % d’entre eux
  • Un impact de la situation de proche aidant sur la santé, le moral en hausse (pour 58 % d’entre eux, + 10 points depuis 2021) ainsi que sur l’équilibre de vie (57 %, + 8 points depuis 2021)
  • La persistance d’un défaut d’information : seuls 36 % des salariés proches aidants se sentent suffisamment informés à ce sujet
  • Une prise en charge du sujet qui se heurte encore à la séparation pro/perso : seuls 42 % des aidants ont informé leur employeur de leur situation alors même que celle-ci est ou a été un obstacle dans la carrière pour 39 % d’entre eux
  • Des salariés aidants majoritairement conscients des compétences qu’ils développent (52 %) mais qui doutent encore qu’elles puissent être des leviers de performance pour l’entreprise
  • Enfin, une large majorité de Responsables RH conscients du « coût caché » de l’aidance : 76 % considèrent qu’il coûte plus cher de ne rien faire que d’agir
Par :
Arnaud Zegierman
Adrien Broche

 

Publié le 10/10/2022

Autres études dans la même catégorie

Share This