Santé et interêt général

Sondage Viavoice – Libération : Les idées de la gauche auraient toujours un avenir

Logo liberation.svg

Les idées de gauches auraient toujours un avenir

(sans être portées prioritairement aujourd’hui par le parti socialiste)

Certes, la gauche est toujours perçue comme divisée, puisque pour 55% des Français il existe bien « deux gauches irréconciliables ». Et 62 % d’entre eux continuent à penser que le clivage gauche-droite n’est plus pertinent et doit être dépassé, même si ce chiffre est en baisse depuis le premier tour de l’élection présidentielle (-4 points).

Pour autant, les résultats de notre sondage plaident pour une autre hypothèse que celle d’une fracture irrémédiable de la gauche, ou de sa disparition progressive du paysage politique :

  • Les « idées de gauche » étant considérées par 57 % des Français comme « utiles au débat démocratique ».
  • 46 % de la population pense par ailleurs que ces idées de gauche sont aujourd’hui insuffisamment présentes dans le débat public.
  • Et pour 37 % des Français et 74 % des sympathisants de gauche, la gauche a vocation dans les années à venir à « se reconstruire et redevenir une force politique importante ».La gauche de demain sera prioritairement « éco-socialiste » selon ses sympathisants

Loin de l’orientation sociale-démocrate défendue prioritairement durant le quinquennat de François Hollande, les sympathisants de gauche souhaiteraient que la gauche de demain soit d’abord “écologiste” (pour 51 % d’entre eux) et “socialiste” (40 %).
À l’inverse, peu d’entre eux mettent comme priorité une orientation « pro-européenne » (21 %) ou « laïque » (17 %) alors même que ce sont les questions de laïcité et d’Europe qui fracturent le plus la gauche aujourd’hui.

La fin de l’hégémonie du PS à gauche ?
Finalement, plus que la gauche dans son ensemble, c’est bien davantage le Parti socialiste qui apparaît en difficulté : si 74 % des sympathisants de gauche pensent que la gauche en général redeviendra une force politique importante dans les années à venir, seuls 50 % déclarent la même chose pour le Parti socialiste. Et les ténors actuels du PS (Stéphane Le Foll, Najat Vallaud-Belkacem, Anne Hidalgo) n’apparaissent pas comme les personnalités incarnant le mieux l’avenir de la gauche, contrairement aux ex-candidats à l’élection présidentielle (et anciens socialistes) Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon, très largement en tête auprès des sympathisants de gauche pour prendre, demain, le leadership à gauche.

Retrouvez l’ensemble de l’étude ici

Dans la même rubrique

Les jeunes et l’alternance.

Les jeunes et l’alternance.

Face à leur avenir professionnel, les 18-29 ans se déclarent majoritairement optimistes, à 74%. Parmi eux, ce sont les alternants qui se montrent les plus positifs : la quasi-totalité d’entre eux (97 %) se disent pleinement confiants sur leur avenir professionnel. Cet...

Le Baromètre des Transitions

Le Baromètre des Transitions

Réglementer : pour ou contre la planète ? L’insoluble casse-tête de la transition écologique L’année politique s’est ouverte sur une crise sociale majeure représentée par le mouvement de colère des agriculteurs. Sa particularité résidait dans son caractère largement...

Share This